Alerte après qu’une femme se soit brûlée lors d’une séance de bain de vapeur pour vagin

COMMENTAIRE DE RAËL :
« Le vagin contient de bonnes bactéries, qui sont là pour le protéger », Ne mettez rien dedans et surtout pas de savon de quelque sorte qu’il soit !

 

Les gynécologues mettent en garde contre les risques potentiels de la vaporisation vaginale après qu’une Canadienne se soit brûlée en essayant d’en faire une.

Une étude de cas, concernant une femme de 62 ans, a été publiée dans le Journal of Obstetrics and Gynaecology Canada.

La femme souffrait d’un prolapsus du vagin et pensait que le traitement pourrait lui éviter une intervention chirurgicale.

Le traitement vaginal à la vapeur, qui consiste à s’asseoir au-dessus d’un mélange d’eau chaude et d’herbes, a connu un regain de popularité.

Ce traitement, ainsi que d’autres traitements pour les zones intimes, notamment les soins de la vulve, sont désormais disponibles dans certains salons et spas.

Le LA Times a fait état pour la première fois de la tendance à la vaporisation en 2010, et le phénomène s’est ensuite répandu lorsque la marque Goop de Gwyneth Paltrow l’a recommandée.

L’année dernière, le mannequin américain Chrissy Teigen a également partagé une photo d’elle subissant le traitement.

 

https://www-bbc-com.translate.goog/news/health-49278279?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=nl&_x_tr_pto=nui

Découvrir la vérité

Lisez les messages que nous ont transmis nos créateurs lors de la rencontre de Raël avec un OVNI en 1973!

Autres événements

Suivez-nous

RAËL ACADÉMIE

you might also like

Le cerveau pourrait être capable de se réparer lui-même

COMMENTAIRE DE RAËL : Tellement de temps perdu en autorisation réglementaire… Alors qu’un vaccin toxique tuant des milliers de personnes est immédiatement autorisé…

L’ex-directeur du Louvre face à la justice

COMMENTAIRE DE RAËL : L’Europe est toujours prête à piller l’Afrique…

L’Inde décriminalise le travail du sexe

COMMENTAIRE DE RAËL : Une fantastique décision !

Des patients cancéreux réclament des dommages et intérêts à l’opérateur de Fukushima

COMMENTAIRE DE RAËL : Et ce n’est que le début…