Bolivie : Morales fête l’an 5524 et veut un retour au calendrier aymara

COMMENTAIRE DE RAEL :

And he is absolutely right!

 

La Bolivie a célébré mardi le début de l’année 5524 du calendrier aymara, son président Evo Morales critiquant le calendrier grégorien, qu’il a proposé de remplacer par celui de ce peuple autochtone, comprenant 13 mois de 28 jours.

« Ce 21 juin marque le solstice d’hiver (dans l’hémisphère sud, NDLR) par lequel débute un nouveau cycle pour le soleil », appelé par les indigènes « Tata Inti » (Père Soleil), a déclaré le chef de l’État, lui-même d’ethnie aymara, lors d’une cérémonie au palais présidentiel.

Cette nouvelle année a été marquée par divers rituels et célébrations sur des sites sacrés, avec musique et offrandes, dans l’ensemble du pays andin.

Le calcul de l’année 5524 représente les 5000 ans – selon leurs historiens – de l’histoire des peuples autochtones jusqu’au début de la conquête espagnole en 1492, auxquels s’ajoutent les 524 ans passés de 1492 à 2016.

Evo Morales a profité de cette célébration pour critiquer le calendrier grégorien, utilisé en Bolivie comme dans le reste du monde, le qualifiant de « très désordonné », car comptant des mois de 28, 29, 30 ou 31 jours.

À l’inverse, les peuples autochtones ont établi des calendriers de 13 mois de 28 jours, ce qui fait un total de 364, auquel s’ajoute un jour « zéro » qui est justement le 21 juin, a-t-il expliqué.

« Certains chercheurs estiment que tout peuple ou société qui veut tenir en mains son histoire doit comprendre la dynamique du temps ».

https://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/201606/21/01-4994124-bolivie-morales-fete-lan-5524-et-veut-un-retour-au-calendrier-aymara.php

Découvrir la vérité

Lisez les messages que nous ont transmis nos créateurs lors de la rencontre de Raël avec un OVNI en 1973!

Autres événements

Suivez-nous

RAËL ACADÉMIE

you might also like

Sans domicile fixe

COMMENTAIRE DE RAËL : SDF veut dire sans domicile fixe. Aucune relation avec le niveau de fortune. On peut très bien être riche et sans …

C’était il y a 77 ans

COMMENTAIRE DE RAËL : Il s’agissait d’un Boeing

Une île paradisiaque ?

COMMENTAIRE DE RAËL : Seul, c’est merveilleux ! Mais avec autant de bateaux c’est l’horreur !

Mais quelle âme ?

COMMENTAIRE DE RAËL : Il n’y a pas d’âme