California kids could face misdemeanor charges over bullying

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
RAEL’S COMMENT:
That’s a very good law! It should be applied everywhere in the world! Young kids learn violence very early and if not punished, they will remember it forever. When I was a child, I suffered it a lot with french teachers looking the other side on purpose.

Young kids could face misdemeanor charges for bullying, according to a new law proposed in southern California.
The legislation in the city of Carson would target anyone from kindergarten age to 25 who makes another person feel « terrorized, frightened, intimidated, threatened, harassed or molested, » AP reported.

First-time offenders could be fined $100, while a second infraction would cost $200, and a third-time offense could entail a criminal misdemeanor charge.

Adults who are involved in bullying would be charged with either an infraction or a misdemeanor, which could see them put behind bars.

The law is also set to deal with different forms of cyber-bullying.

Read more

Source

Découvrir la vérité

Lisez les messages que nous ont transmis nos créateurs lors de la rencontre de Raël avec un OVNI en 1973!

Autres événements

Suivez-nous

RAËL ACADÉMIE

you might also like

Analyse de l’activité hospitalière de 2020

COMMENTAIRE DE RAËL : Le rapport officiel montre que les patients COVID représentent 2% (seulement) de l’ensemble des patients hospitalisés au cours de l’année 2020, …

Au Viêt Nam, quelqu’un a eu l’idée de greffer une orchidée sur un arbre.

COMMENTAIRE DE RAËL : Ce n’est pas une greffe mais une symbiose. A Okinawa on attache toujours les orchidées qu’on nous offre sur les arbres …

Un outil d’Intelligence Artificielle prévoit les animaux les plus susceptibles de propager la Covid

COMMENTAIRE DE RAËL : Et donc… Vont-ils décider d’un confinement pour les animaux? Ça va être difficile pour les animaux sauvages…

Essor des demandes d’indemnisation après le vaccin Covid

COMMENTAIRE DE RAËL : Oui, les grandes entreprises pharmaceutiques ont négocié une clause les protégeant de tout procès concernant les effets secondaires des vaccins, mais …