Confinement. Le magasin de jouets voulait rester ouvert, les gendarmes l’obligent à fermer

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
COMMENTAIRE DE RAEL :
Et certains continuent de prétendre que la France n’est pas un état policier…

 

Le gérant du Joué Club de Ploumagoar (Côtes-d’Armor), Frédéric Le Fave, avait annoncé faire de la résistance en ouvrant son magasin ce vendredi 30 octobre, malgré le confinement. À 10 h, les forces de l’ordre l’ont contraint à fermer, en plus de lui adresser une amende de 135 €.

Frédéric Le Fave, gérant du magasin Joué Club de Ploumagoar (Côte-d’Armor), près de Guingamp, a tenu sa parole. Il avait annoncé, ce jeudi 29 octobre, rester ouvert malgré les consignes du gouvernement de fermer les commerces comme non essentiels. Sur Facebook, il avait reçu le soutien de nombreux commerçants, même d’Italie. « J’aimerais que mon magasin soit considéré comme essentiel. Que les grands-parents puissent venir acheter des jouets pour leurs petits enfants pour la période de Noël », déclare Frédéric Le Fave.

Avec tout son personnel présent, il était le seul des 350 Joué Club de France à ouvrir ses portes ce matin. 30 minutes, avant qu’il ne soit contraint à fermer ses portes par les forces de l’ordre.

135 € d’amende
Dès l’ouverture du magasin ce vendredi, à 9 h 30, la gendarmerie était sur place pour lui signifier qu’ils ne laisseraient pas entrer les clients. Quelques-uns étaient pourtant venus, mais ont dû faire demi-tour. « On ne peut pas vous laisser entrer », leur signale un gendarme.

L’échange, courtois, entre le gérant du magasin et les forces de l’ordre a duré une quinzaine de minutes. Il s’est conclu par une amende de 135 € et l’incapacité de pouvoir ouvrir son magasin au public.

Frédéric Le Fave n’a pas montré d’opposition et assure, « ne pas vouloir faire le buzz » en ayant ouvert son commerce ce vendredi matin. « Le but était de maintenir le magasin ouvert. Je ne vois pas en quoi je suis un danger public pour la population. Si c’était le cas, je ne serais pas en colère aujourd’hui. »

De son côté, le maire de Ploumagoar Yannick Echevest, également présent sur place, a apporté son soutien au commerçant de la zone du Runiou. « Je comprends le désarroi de Monsieur Le Fave, la situation est difficile. Je partage ce sentiment d’injustice, lié au fait qu’on laisse les rayons de jouets ouverts dans les grandes surfaces des magasins. »

Du click and collect
Pour autant, l’activité du Joué Club de Ploumagoar ne va pas s’arrêter là. « Nous sommes en guerre. On va s’organiser de façon différente pour pouvoir satisfaire notre clientèle », affirme Frédéric Le Fave.

Romain et Allan, deux de ses salariés, vont organiser du « click and collect », un drive où chaque client pourra venir récupérer les achats qu’ils auront choisis sur le catalogue et communiqués au magasin, sur Facebook ou par téléphone. « Pour le retrait des marchandises, on recevra les clients sur rendez-vous afin de gérer les flux de personnes devant le magasin », ont-ils expliqué.

Cependant, les gendarmes l’assurent, « aller retirer un jouet dans un magasin fermé n’est pas considéré comme un motif valable de sortie en cette période de confinement. Toute personne prise est donc susceptible d’écoper une amende de 135 €. »

Pour rappel, Frédéric Le Fave avait déclaré que la période de Noël représentait « 60 % de notre chiffre d’affaires en deux mois. J’aurai 250 000 € d’échéances en décembre, et je n’ai pas 200 000 € d’avance de trésorerie. »

https://www.ouest-france.fr/bretagne/ploumagoar-22970/confinement-pres-de-guingamp-les-gendarmes-obligent-le-magasin-de-jouets-a-fermer-7034715?fbclid=IwAR1UVbDAdU4G8PXbY3fn5MyYaXJOx499_Swla1HQa0EzrGPnDy0z-Eu9VXw

Découvrir la vérité

Lisez les messages que nous ont transmis nos créateurs lors de la rencontre de Raël avec un OVNI en 1973!

Autres événements

Suivez-nous

RAËL ACADÉMIE

you might also like

Analyse de l’activité hospitalière de 2020

COMMENTAIRE DE RAËL : Le rapport officiel montre que les patients COVID représentent 2% (seulement) de l’ensemble des patients hospitalisés au cours de l’année 2020, …

Au Viêt Nam, quelqu’un a eu l’idée de greffer une orchidée sur un arbre.

COMMENTAIRE DE RAËL : Ce n’est pas une greffe mais une symbiose. A Okinawa on attache toujours les orchidées qu’on nous offre sur les arbres …

Un outil d’Intelligence Artificielle prévoit les animaux les plus susceptibles de propager la Covid

COMMENTAIRE DE RAËL : Et donc… Vont-ils décider d’un confinement pour les animaux? Ça va être difficile pour les animaux sauvages…

Essor des demandes d’indemnisation après le vaccin Covid

COMMENTAIRE DE RAËL : Oui, les grandes entreprises pharmaceutiques ont négocié une clause les protégeant de tout procès concernant les effets secondaires des vaccins, mais …