La libération du plus ancien détenu de Guantanamo est approuvée après 16 ans de détention sans inculpation.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
COMMENTAIRE DE RAËL :
Les États-Unis sont des criminels. Cet homme mérite des millions de dollars de dommages et intérêts.

Un homme âgé du Pakistan qui a passé presque vingt ans dans le centre de détention américain controversé de Guantanamo, à Cuba, a été autorisé à être libéré, a déclaré son avocat.

Saifullah Paracha a été emprisonné pendant plus de 16 ans car il était soupçonné d’avoir des liens avec Al-Qaeda. Toutefois, ses geôliers ne l’ont jamais accusé d’aucun crime.

Saifullah Paracha était un riche homme d’affaires pakistanais qui possédait des biens immobiliers à New York. Mais sa vie a été bouleversée après que les autorités américaines l’ont accusé d’être un “facilitateur” d’Al-Qaida ayant aidé deux conspirateurs des attentats terroristes du 11 septembre à effectuer une transaction financière. Saifullah Paracha a maintenu qu’il ne connaissait pas d’affiliation au groupe terroriste. Les États-Unis l’ont capturé en Thaïlande en 2003 et il a été transféré à Guantanamo un an plus tard.

Lire la suite

Source

you might also like

Un café californien fait payer 5$ de plus à ses clients portant un masque

COMMENTAIRE DE RAËL : Une très bonne décision ! Tous les cafés, les magasins et les restaurants devraient faire de même !

Nous ne sommes pas des nombres.

COMMENTAIRE DE RAËL : Nous sommes les enfants qui ont été assassinés par l’agression sioniste israélienne sur Gaza, en Palestine, la semaine dernière. Israël est …

Le gouverneur du Texas, M. Abbott, interdit aux fonctionnaires d’exiger le port d’un masque facial et impose une amende de 1000 dollars à ceux qui le demanderaient

COMMENTAIRE DE RAËL : Espérons que tous les pays feront de même aussi rapidement que possible.

Aimer la mort pour arrêter d’en avoir peur

Paroles de Maitreya : Chaque année 60 millions de gens meurent et 140 millions naissent. Ça s’appelle la vie. Lorsque vous mettez un enfant au …