Le swahili sera enseigné dans les écoles sud-africaines

COMMENTAIRE DE RAËL :

Il est temps, dans tous les pays africains, de remplacer le français et l’anglais par les langues ancestrales. Comme le disait le grand Mao Tsé-toung, toute réelle révolution est d’abord culturelle.

 

Fin août 2018, le leader du parti sud-africain des Economic Freedom Fighters, Julius Malema, appelait à la création d’États-Unis d’Afrique, avec une monnaie commune et une langue unique qui serait le swahili afin de « décoloniser l’Afrique ».

Il est remarquable que quelques semaines plus tard, le conseil des ministres de l’éducation de son pays, l’Afrique du Sud, ait décidé de faire, dès 2020, du swahili la première langue africaine étrangère à être enseignée dans les écoles locales, alors que d’autres langues étrangères comme l’allemand, le mandarin et le français y étaient déjà proposées.

L ‘enseignement du swahili ne sera pas obligatoire. L’annonce a été faite par la ministre sud-africaine de l’éducation élémentaire, Angie Motshekga. Cette dernière a justifié cette décision en expliquant que le swahili est l’une des langues de l’union africaine et que son enseignement permettrait une cohésion sociale entre sud-africains et les autres Africains.

Le swahili sera enseigné dans les écoles sud-africaines

Découvrir la vérité

Lisez les messages que nous ont transmis nos créateurs lors de la rencontre de Raël avec un OVNI en 1973!

Autres événements

Suivez-nous

RAËL ACADÉMIE

you might also like

Le cerveau pourrait être capable de se réparer lui-même

COMMENTAIRE DE RAËL : Tellement de temps perdu en autorisation réglementaire… Alors qu’un vaccin toxique tuant des milliers de personnes est immédiatement autorisé…

L’ex-directeur du Louvre face à la justice

COMMENTAIRE DE RAËL : L’Europe est toujours prête à piller l’Afrique…

L’Inde décriminalise le travail du sexe

COMMENTAIRE DE RAËL : Une fantastique décision !

Des patients cancéreux réclament des dommages et intérêts à l’opérateur de Fukushima

COMMENTAIRE DE RAËL : Et ce n’est que le début…