Renoncer à avoir des enfants par conviction écologique, elles l’ont fait !

COMMENTAIRE DE RAËL :

Magnifique !

 

Au nom de la planète et de la surpopulation galopante, des femmes mais aussi des hommes font parfois le choix de ne pas avoir d’enfants par conviction écologique. Ils font partie du mouvement des “sans enfants par choix” ou “childfree”. Certaines femmes ont bien voulu témoigner pour nous.

Alors que la France a le taux de natalité le plus élevé en Europe (1,93 enfant par femme en 2016), 6.3% des hommes et 4.3% des femmes en âge d’avoir des enfants ont fait le choix de ne pas en avoir, soit 5% des Français selon une étude de l’INED en 2010. Ces “childfree” peuvent être motivés par diverses raisons : absence d’instinct maternel ou paternel, infertilité, difficulté pour rencontrer l’âme sœur, pas d’attrait pour la vie familiale. Avec la maîtrise de la contraception et l’autonomie financière, les femmes peuvent désormais choisir leur vie et décider de vivre une vie sans enfant. Mais, contrairement à ce que les préjugés pourraient nous laisser penser, les personnes qui ne souhaitent pas d’enfants ne le font pas par égoïsme mais bien par sens des responsabilités. Nous le savons nos actes ont des impacts et avoir des enfants aussi.

https://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/35982/renoncer-avoir-enfants-conviction-ecologiques-elles-ont-fait

Découvrir la vérité

Lisez les messages que nous ont transmis nos créateurs lors de la rencontre de Raël avec un OVNI en 1973!

Autres événements

Suivez-nous

RAËL ACADÉMIE

you might also like

Le cerveau pourrait être capable de se réparer lui-même

COMMENTAIRE DE RAËL : Tellement de temps perdu en autorisation réglementaire… Alors qu’un vaccin toxique tuant des milliers de personnes est immédiatement autorisé…

L’ex-directeur du Louvre face à la justice

COMMENTAIRE DE RAËL : L’Europe est toujours prête à piller l’Afrique…

L’Inde décriminalise le travail du sexe

COMMENTAIRE DE RAËL : Une fantastique décision !

Des patients cancéreux réclament des dommages et intérêts à l’opérateur de Fukushima

COMMENTAIRE DE RAËL : Et ce n’est que le début…