Un café californien fait payer 5$ de plus à ses clients portant un masque

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
COMMENTAIRE DE RAËL :
Une très bonne décision ! Tous les cafés, les magasins et les restaurants devraient faire de même !

En Californie, le propriétaire d’un café lance un défi aux clients portant un masque en leur faisant payer 5 dollars de plus pour compenser les “dommages qu’ils ont collectivement causés”.

Chris Castleman, propriétaire du Fiddlehead Cafe à Mendocino, a déclaré à NBC News que les frais supplémentaires seraient reversés à une œuvre de charité.

“Je ne pense pas que 5 dollars donné à une œuvre de bienfaisance soit trop demander à des clients portant des masques qui prétendent se soucier autant de la communauté dans laquelle ils vivent”, a-t-il déclaré. Les masques, a-t-il poursuivi, sont des “mesures gouvernementales inefficaces” qui ont causé des “dommages collatéraux”.

Chris Castleman a dû fermer son commerce en juin dernier, alors que les mesures de confinement en Californie étaient beaucoup plus strictes qu’elles ne le sont actuellement, et que manger masqué n’était pas une option.

Lire la suite

Source

you might also like

Nous ne sommes pas des nombres.

COMMENTAIRE DE RAËL : Nous sommes les enfants qui ont été assassinés par l’agression sioniste israélienne sur Gaza, en Palestine, la semaine dernière. Israël est …

La libération du plus ancien détenu de Guantanamo est approuvée après 16 ans de détention sans inculpation.

COMMENTAIRE DE RAËL : Les États-Unis sont des criminels. Cet homme mérite des millions de dollars de dommages et intérêts.

Le gouverneur du Texas, M. Abbott, interdit aux fonctionnaires d’exiger le port d’un masque facial et impose une amende de 1000 dollars à ceux qui le demanderaient

COMMENTAIRE DE RAËL : Espérons que tous les pays feront de même aussi rapidement que possible.

Aimer la mort pour arrêter d’en avoir peur

Paroles de Maitreya : Chaque année 60 millions de gens meurent et 140 millions naissent. Ça s’appelle la vie. Lorsque vous mettez un enfant au …