Un médicament efficace à la fois contre les variants Delta et Omicron de la Covid-19

COMMENTAIRE DE RAËL :
Et la loi est très claire : s’il existe un médicament contre une maladie, un vaccin ne peut être administré.

Le médicament en question, l’avifavir cible le cœur du coronavirus, qui ne change pas d’une souche à l’autre.

L’équipe de scientifiques russes à l’origine d’un nouveau médicament Covid-19, l’Avifavir, a publié une déclaration dans laquelle elle insiste sur son efficacité avérée contre les deux souches de coronavirus, Delta et Omicron, qui sont actuellement les plus répandues.

Le Covid-19, comme la plupart des autres virus à acide ribonucléique (ARN), est connu pour être très enclin à la mutation, mais les développeurs de la formule affirment qu’elle reste efficace quelle que soit la souche, car elle cible la partie très stable du virus.

Basé sur le médicament antiviral favipiravir, le médicament russe cible les « systèmes de réplication des virus à ARN génétiquement très conservateurs » qui ne subissent pas de mutation d’une souche à l’autre, selon un communiqué publié lundi 27 décembre 2021 par le fabricant, le groupe ChemRar. Les chercheurs indiquent que le virus est incapable de développer une résistance au médicament « même en cas d’exposition prolongée des cellules infectées par le virus avec le produit ».

Lire la suite

Source

Découvrir la vérité

Lisez les messages que nous ont transmis nos créateurs lors de la rencontre de Raël avec un OVNI en 1973!

Autres événements

Suivez-nous

RAËL ACADÉMIE

you might also like

Le cerveau pourrait être capable de se réparer lui-même

COMMENTAIRE DE RAËL : Tellement de temps perdu en autorisation réglementaire… Alors qu’un vaccin toxique tuant des milliers de personnes est immédiatement autorisé…

L’ex-directeur du Louvre face à la justice

COMMENTAIRE DE RAËL : L’Europe est toujours prête à piller l’Afrique…

L’Inde décriminalise le travail du sexe

COMMENTAIRE DE RAËL : Une fantastique décision !

Des patients cancéreux réclament des dommages et intérêts à l’opérateur de Fukushima

COMMENTAIRE DE RAËL : Et ce n’est que le début…