Une première mondiale : une côte de bœuf imprimée en 3D

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
COMMENTAIRE DE RAËL :
J’ai hâte de la goûter !

La première côte de boeuf au monde sans abattage d’animaux a été produite par bio-impression 3D à l’aide de véritables cellules de vache.

L’entreprise israélienne Aleph Farms s’est associée à la faculté d’ingénierie biomédicale de l’institut technologique Technion-Israël pour produire une côte de boeuf cultivée en laboratoire et destinée à avoir les qualités, les textures et le goût d’une vraie pièce de viande sans tuer d’animal.

Cette côte de boeuf a été produite en utilisant la bio-impression 3D et de vraies cellules provenant d’une vache. Le processus de fabrication de la viande consiste à imprimer des cellules vivantes qui sont incubées pour croître, se différencier et interagir afin de produire la texture et les qualités d’un véritable morceau de boeuf.

Le processus est similaire à la vascularisation qui se produit naturellement dans les tissus. Il permet le passage des nutriments à travers des tissus plus épais, ce qui donne un steak dont la structure est similaire à celle d’un morceau de viande traditionnel avant et pendant la cuisson, selon Aleph Farms.

Vidéo Twitter

Lire la suite

Source

you might also like

Un café californien fait payer 5$ de plus à ses clients portant un masque

COMMENTAIRE DE RAËL : Une très bonne décision ! Tous les cafés, les magasins et les restaurants devraient faire de même !

Nous ne sommes pas des nombres.

COMMENTAIRE DE RAËL : Nous sommes les enfants qui ont été assassinés par l’agression sioniste israélienne sur Gaza, en Palestine, la semaine dernière. Israël est …

La libération du plus ancien détenu de Guantanamo est approuvée après 16 ans de détention sans inculpation.

COMMENTAIRE DE RAËL : Les États-Unis sont des criminels. Cet homme mérite des millions de dollars de dommages et intérêts.

Le gouverneur du Texas, M. Abbott, interdit aux fonctionnaires d’exiger le port d’un masque facial et impose une amende de 1000 dollars à ceux qui le demanderaient

COMMENTAIRE DE RAËL : Espérons que tous les pays feront de même aussi rapidement que possible.