Selon les estimations de la Banque mondiale, le Coronavirus aurait fait basculer environ 100 millions de personnes dans l’extrême pauvreté

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
COMMENTAIRE DE RAËL :
Ce n’est pas le coronavirus qui est à l’origine de tout ceci mais les décisions des gouvernements de forcer les gens à rester chez eux et à fermer tous les commerces, restaurants, théâtres, etc.

 

La pandémie de coronavirus a fait basculer entre 88 millions et 114 millions de personnes dans l’extrême pauvreté, selon les estimations biennales de la pauvreté mondiale faites par la Banque mondiale.

Ce revirement est de loin la plus forte augmentation de l’extrême pauvreté depuis que les statitiques ont débuté en1990. Cela marque la fin d’une période de plus de deux décennies de baisse du nombre de personnes extrêmement pauvres, que la Banque mondiale définit comme les personnes vivant avec moins de 1,90 $ (~1,5€) par jour, ou environ 700 $ (~570€) par an.

La Banque mondiale estime désormais qu’entre 703 millions et 729 millions de personnes au total vivent dans l’extrême pauvreté, et que ce nombre pourrait encore augmenter en 2021. Avant la pandémie, le nombre de personnes en situation d’extrême pauvreté était estimé à 615 millions en 2020. «C’est le pire revers que nous ayons connu depuis une génération», a déclaré Carolina Sánchez-Páramo, directrice pauvreté et équité à la Banque mondiale.

Lire la suite

Publication Originale

you might also like

Invitation de divorce

COMMENTAIRE DE RAËL : Magnifique !

Celebrities who have recovered from the coronavirus

COMMENTAIRE DE RAËL : Nobody talks about it because we want to keep the fear alive. Many personalities have had what is called « covid ». They …

Des maisons de Palestiniens volées par le régime israélien

COMMENTAIRE DE RAËL : Lorsque les maisons des Palestiniens musulmans et celles des Chrétiens leur sont littéralement volées (par le régime “israélien”) et données à …

Soyez vous-même sans avoir besoin d’être jugé(e)

COMMENTAIRE DE RAËL : C’est votre liberté de choisir d’être comme celle de gauche et personne n’a le droit de vous juger. L’une n’est pas …