Des scientifiques découvrent dans l’intestin humain des MILLIERS d’espèces de virus jusqu’alors inconnues

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
COMMENTAIRE DE RAËL :
Je vous ai expliqué depuis le début de cette stupide panique mondiale à propos de la COVID que non seulement nous sommes faits pour vivre avec des virus, mais qu’il est très important de les avoir en nous pour rester en bonne santé. Toute attitude visant à nous protéger des virus ou des bactéries ou à les détruire est vouée à l’échec car ils font partie de notre corps depuis le début de l’humanité et feront partie de nous pour toujours. Si nous les détruisons tous, nous détruisons aussi les humains. Nous ne pouvons tout simplement pas survivre sans eux. Ils font partie de l’ordre naturel. Être en bonne santé ne signifie pas détruire tous les virus et toutes les bactéries, mais vivre avec eux en harmonie. Nous ne pouvons pas exister sans eux ! Etre conscient de cela est également très important pour notre santé mentale : au lieu de porter des masques stupides et de considérer le monde comme rempli de microorganismes dangereux qui peuvent nous tuer, nous commençons à considérer la planète comme un bel endroit où tout ce qui est vivant, y compris les bactéries et les virus, a non seulement autant le droit de vivre ici que nous, mais est nécessaire à notre bonne santé ! Le monde devient alors un lieu convivial au lieu d’être un lieu de danger.

« Il est important de se rappeler que tous les virus ne sont pas nocifs, mais qu’ils font partie intégrante de l’écosystème intestinal » – Alexandre Almeida, biochimiste à l’Institut de bioinformatique du Laboratoire européen de biologie moléculaire –

Un nouveau projet de base de données a permis d’identifier et de classer quelque 140 000 espèces virales présentes dans l’intestin humain, dont plus de 50 % étaient auparavant inconnues de la science.

Ce projet d’étude connu sous le nom de Gut Phage Database (“Base de données sur les Bactériophages Intestinaux”), a été l’aboutissement de l’analyse de 28 000 métagénomes individuels – les séquences d’ADN des échantillons de microbiomes intestinaux prélevés sur des personnes provenant de 28 pays du monde entier.

Parmi la quantité de données vraiment stupéfiante, on compte des dizaines de milliers de virus nouvellement découverts et 142 809 espèces de virus qui font partie de l’intestin humain, dont la majorité sont des bactériophages – des virus qui infectent les bactéries – et d’autres organismes unicellulaires appelés archaebactéries.

Lire la suite

Source

you might also like

Biden défend le port du masque après avoir été vacciné

COMMENTAIRE DE RAËL : Le président américain prétend envoyer un ‘message au monde’… Cet homme, comme tous les autres présidents des pays occidentaux ex-impérialistes, vit …

Vaut mieux vivre en risquant de mourir

COMMENTAIRE DE RAËL : Finalement les gens réalisent enfin qu’il vaut mieux vivre en risquant de mourir que de ne pas vivre pour éviter de …

George Carlin – la peur des microbes

COMMENTAIRE DE RAËL : Écoutez et écoutez encore, et encore ! Je fais exactement la même chose !

Le déploiement de la Grande-Bretagne n’est pas une provocation », déclare le ministre de la défense alors que le Royaume-Uni envoie un porte-avions et d’autres navires de guerre vers la Chine.

COMMENTAIRE DE RAËL : La réaction du tac au tac de la Chine devrait consister à envoyer le même nombre de navires de guerre dans …