L’Australie va tuer un pigeon américain qui a traversé le Pacifique

COMMENTAIRE DE RAËL :
Ainsi, après les idées folles de mises en quarantaine et de passeports sanitaires, ce sont maintenant les animaux qui sont touchés par la folie des humains. La prochaine étape logique pour éviter la contamination transfrontalière est donc l’abattage massif de tous les animaux sauvages. Car oui, ils traversent constamment les frontières et les océans, sans vaccins ni passeports sanitaires… Alors au revoir les oies sauvages, les cerfs, les élans, les canards, les pigeons, les renards, etc. Donc, par crainte d’une infection virale, les êtres humains vont devenir responsables d’une extinction massive.

 

Un pigeon qui a traversé l’océan Pacifique doit être abattu après avoir enfreint les règles strictes de la quarantaine en Australie.

L’oiseau aurait disparu lors d’une course dans l’État américain de l’Oregon fin octobre, avant de réapparaître à Melbourne près de deux mois plus tard.

Mais les autorités affirment que le pigeon, qui a été nommé Joe, pose un « risque direct de biosécurité » pour la population aviaire et l’industrie avicole australiennes.

Lire la suite

Publication Originale

Découvrir la vérité

Lisez les messages que nous ont transmis nos créateurs lors de la rencontre de Raël avec un OVNI en 1973!

Autres événements

Suivez-nous

RAËL ACADÉMIE

you might also like

Le traitement sélectif des réfugiés par l’Occident

COMMENTAIRE DE RAËL : Le seul mot qui décrive cela est le RACISME

Un ancien grand joueur de tennis affirme que la réaction négative du public motive Djokovic

COMMENTAIRE DE RAËL : Je serais comme lui !

Le cerveau pourrait être capable de se réparer lui-même

COMMENTAIRE DE RAËL : Tellement de temps perdu en autorisation réglementaire… Alors qu’un vaccin toxique tuant des milliers de personnes est immédiatement autorisé…

L’ex-directeur du Louvre face à la justice

COMMENTAIRE DE RAËL : L’Europe est toujours prête à piller l’Afrique…