Excédés par la sonnerie des cloches, ils coupent l’électricité du clocher

COMMENTAIRE DE RAEL :

Les gens ont raison ! Toutes les cloches devraient cesser de sonner la nuit, car c’est un véritable tapage nocturne. Et qui a encore besoin des cloches pour connaître l’heure de nos jours ? Y a-t-il vraiment dans gens sans montre ou téléphone portable ?

 

Ne supportant pas les cloches sonnant chaque heure, un couple d’Équemauville (Calvados) a coupé l’électricité du clocher et a agressé le maire.

À Équemauville, paisible village de 1 450 habitants près de Honfleur (Calvados), la vie est rythmée par les sonneries de cloches électriques. Une « petite musique qu’aurait peut-être appréciée Françoise Sagan, qui passa les dernières années de sa vie dans une vaste maison couverte de lierre de ce village. De 7 heures à 22 heures, elles égrènent les heures avec 12 coups à midi. Plus un tintement à chaque demi-heure. Et jusqu’en 2001, les cloches sonnaient aussi à chaque heure la nuit. Fin juillet, les cloches se taisent : le coffret électrique du clocher a été fracturé et les câbles d’alimentation ont été sectionnés. « Les câbles de 380 volts traînaient sur le sol, un véritable danger pour les passants », déclare au Point le maire, Michel Bailleul, élu depuis 2001.

Après l’intervention d’EDF, qui a porté plainte, nouvelle effraction en août et nouvelle coupure. Le 16 août, un couple de quadragénaires installé au village depuis juin déboule à la mairie et exige d’être reçu sur-le-champ par le maire. Motif du courroux : le bruit des cloches situées à une centaine de mètres de leur nouveau domicile est devenu insupportable. Le ton des requérants monte : le couple s’emporte. Une pression telle que, selon Ouest-France, le maire s’est vu prescrire cinq jours d’ITT. Ce dernier souffre de problèmes cardiaques.

Les policiers de Honfleur, qui avaient entamé une enquête de voisinage, font le lien : le couple est placé en garde à vue. Après des aveux partiels, lui, fonctionnaire dans une importante mairie de Seine-Maritime, sera jugé en octobre par le tribunal de Lisieux pour dégradation volontaire de bien public et violences sur personne chargée d’une mission de service public. Elle, vendeuse en optique, répondra également des violences. « Les gens ne supportent plus grand-chose », constate le maire. Pendant l’été, il a été sollicité pour une moissonneuse-batteuse en action à 3 heures du matin, des odeurs de fumier, et voici plusieurs années pour le chant trop matinal d’un coq.

https://www.lepoint.fr/insolite/excedes-par-la-sonnerie-des-cloches-ils-coupent-l-electricite-du-clocher-15-09-2016-2068556_48.php?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&link_time=1473932443#xtor=CS1-31-[Echobox]

Get the truth

Read the messages given to us by our creators during Rael’s UFO encounter in 1973! 

Other events

Follow Us

Rael Academy

you might also like

The brain may be able to repair itself

RAEL’S COMMENT:  So much time lost in regulation, authorization…. while a poison vaccine killing thousands of people is immediately authorized…

Ex-Louvre director faces criminal charges

RAEL’S COMMENT:  Europe always ready to pillage Africa…

India decriminalizes sex work

RAEL’S COMMENT:  Wonderful!

Cancer patients seek damages from Fukushima operator

RAEL’S COMMENT:  It’s just the beginning…