Japon: le 6 août 2015, à 8h15, la cloche retentit à Hiroshima

COMMENTAIRE DE RAEL :

C’est le pire des crimes jamais commis contre l’Humanité. C’est une honte pour les Etats-Unis, qu’aucun président n’ait jamais présenté ses excuses pour cela. Affirmer que, en détruisant deux villes et en tuant instantanément 500 000 civils innocents, le bombardement atomique a sauvé des vies, c’est une apologie de crime contre l’Humanité. Si nous suivons cette logique, les villes américaines sont, en cas de guerre, des cibles légitimes pour tout ennemi des États-Unis. Est-ce que les citoyens et les politiciens américains sont prêts à dire que, si cela permet d’écourter la guerre, OK pour le bombardement nucléaire de New York et Los Angeles ?

 

Hiroshima a célébré ce jeudi matin, le 6 août 2015, le 70e anniversaire du premier bombardement atomique de l’histoire, qui devait être suivi, trois jours plus tard, du second bombardement nucléaire, à Nagasaki. Dans ces deux villes, des centaines de milliers de personnes sont mortes lors des explosions et dans les semaines qui ont suivi. La cérémonie était, comme à l’accoutumée, assez discrète, alors qu’au fil des années, la mémoire de l’horreur s’estompe.

Hiroshima, 70 ans après jour pour jour. Une minute de silence pour commémorer la déflagration qui a fait entrer l’humanité dans l’âge nucléaire. Dans le parc de la Paix, à l’épicentre de l’explosion, le maire d’Hiroshima Kazumi Matsui dénonce l’horreur de l’arme la plus terrible que l’homme ait inventée. Un rappel nécessaire, car peu à peu les témoins disparaissent, explique notre correspondant au Japon, Frédéric Charles. En 2005, ils etaient encore 240 000. Cette année : 180 000.

La moyenne d’âge des hibakusha, nom que l’on a donné aux survivants des bombardements atomiques, est désormais de 80 ans. Lorsqu’ils ont subi le feu atomique, ils étaient des enfants. La plupart d’entre eux se sont emmurés dans le silence. Seule une petite minorité, toujours les mêmes, veut parler. Ils racontent le souffle de l’explosion, les survivants écorchés vifs, les chairs en lambeaux, puis au fil des mois et des années, les hémorragies internes, les pertes de cheveux, les cancers, les leucémies. La mort à petit feu pour les uns, les microcéphalies pour les autres, enfants irradiés in utero.

https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/2min/20150806-japon-bombe-atomique-70-ans-hiroshima-nagasaki-fukushima-nucleaire

Get the truth

Read the messages given to us by our creators during Rael’s UFO encounter in 1973! 

Other events

Follow Us

Rael Academy

you might also like

West’s selective treatment of Ukrainian refugees

RAEL’S COMMENT:  The only word which describes that is RACISM

Tennis icon claims booing ‘fuels’ Djokovic

RAEL’S COMMENT:  I would be same as him!

The brain may be able to repair itself

RAEL’S COMMENT:  So much time lost in regulation, authorization…. while a poison vaccine killing thousands of people is immediately authorized…

Ex-Louvre director faces criminal charges

RAEL’S COMMENT:  Europe always ready to pillage Africa…