La France revendique des Îles Africaines riches en gisements d’hydrocarbures de 300 milliards de dollars

COMMENTAIRE DE RAEL : 

Le colonialisme est toujours bien présent…

 

Le conflit territorial entre la France et Madagascar au sujet des îles Eparses remonte à loin. En 1979, une résolution des Nations Unies avait demandé à la France l’ouverture de discussions pour la restitution de ces îles. L’enjeu, c’est notamment le sous-sol, qui pourrait contenir d’importantes réserves d’hydrocarbures. L’an dernier, après avoir rencontré François Hollande lors d’une visite à Paris, Hery Rajaonarimampianina avait évoqué la possibilité d’une cogestion, via la création d’une plateforme de dialogue entre les deux gouvernements.

La France revendique des Îles Africaines riches en gisements d’hydrocarbures de 300 milliards de dollars
C’est une déclaration de l’ambassadeur de France, Véronique Vouland-Aneini, qui a mis le feu aux poudres. Il y a deux semaines, elle a déclaré que « les îles Eparses appartiennent à la France ».

D’après housseniawriting.com Les îles éparses sont classées par l’autorité française dans la catégorie des terres australes et antarctiques françaises. La Ministre des outre-mer française a également visité les îles glorieuses. Ce n’est pas pour rien qu’elle effectue ces voyages. En effet, les îles éparses abritent beaucoup de richesse, que ce soit sous la terre ou sous la mer. C’est justement pour cette raison que l’autorité française ne lâche pas ses îles.

Pour le cas de Juan de Nova, l’île le plus proche de Madagascar dans le canal de Mozambique, les chercheurs estiment que l’île possède entre 6 et 12 milliards baril de pétrole, et 3 à 5 milliards m3 de gaz. Si on estime le prix baril du pétrole brut à 50 dollars, Juan de Nova renferme 300 milliards de pétrole.

Et cela concerne uniquement le pétrole, car on n’a pas encore évalué l’exploitation des gaz et des autres richesses qu’on peut trouver dans les trois autres îles : Les Glorieuses, Europa et Bassas de India. L’autorité française a déjà autorisé Sapetro et Marex, des compagnies d’exploitation pétrolière américaine et nigérienne, à commencer l’exploitation à Juan de Nova. Les pays arabes qui ravitaillent le monde entier possèdent au total 35 milliards baril de pétrole qui sera épuisés d’ici 30 ou 50 ans car l’exploitation a commencé en 1905. La France recherche donc de nouvelles zones d’exploitations.

https://www.laotravoz.info/La-France-revendique-des-Iles-Africaines-riches-en-gisements-d-hydrocarbures-de-300-milliards-de-dollars_a1194.html

Get the truth

Read the messages given to us by our creators during Rael’s UFO encounter in 1973! 

Other events

Follow Us

Rael Academy

you might also like

The brain may be able to repair itself

RAEL’S COMMENT:  So much time lost in regulation, authorization…. while a poison vaccine killing thousands of people is immediately authorized…

Ex-Louvre director faces criminal charges

RAEL’S COMMENT:  Europe always ready to pillage Africa…

India decriminalizes sex work

RAEL’S COMMENT:  Wonderful!

Cancer patients seek damages from Fukushima operator

RAEL’S COMMENT:  It’s just the beginning…